Sarea

International | Français

Défis pour les prochaines années: Impulser des accords en politique linguistique, voilà le défi de Kontseilua pour les prochaines années

UrtekoIrakurketa20181116Le Conseil des organismes sociaux de l’euskara, Kontseilua, à présenté, pour la deuxième année consécutive, sa lecture de l’année écoulée, dans le domaine des politiques linguistiques.

Dans son compte-rendu, Paul Bilbao, le secrétaire général de Kontseilua, à mis en valeur l’importance des dynamiques sociales en faveur de la langue durant les derniers mois. Il a ainsi mentionné, entre autre, la mobilisation en faveur de l’officialisation de l’euskara en Nafarroa, ainsi que la dynamique sociale Euskaraldia. Il a souligné, pour cette dernière, la capacité qu’elle a eu à créer des nouvelles alliances entre le mouvement social en faveur de l’Euskara et les acteurs sociaux, politiques, syndicaux et institutionnels.

L’Achèvement du Développement pour le Pays Basque du Protocole pour la Garantie des Droits Linguistiques, réalisé avec un ample consensus social, a supposé pour Kontseilua un nouveau tournant, d’après les explications de Paul Bilbao.

Kontseilua à ainsi dessiné sa feuille de route pour 2019 avec le mot d’ordre suivant : « impulser des accords en matière de politique linguistique». La communication présentée lors le Congrès d’Eusko Ikaskuntza a permis d’expliciter cette feuille de route : « comme il est dit dans la communication que nous avons présenté à Eusko Ikaskuntza, il est temps de mettre en œuvre dans l’ensemble de Euskal Herria des politiques linguistiques transversales, dans tout les domaines de l’administration et à tout les niveaux » a-t-il souligné.

En 2019 Kontseilua va donc travailler dans ce sens et le Développement Pour Le Pays Basque du Protocole pour la Garantie des Droits Linguistiques en est un des jalons. Tout en étant conscient «  de la complexité de cette dynamique d’accords », Bilbao suggère que la clé est dans la mise en œuvre, en premiers lieu, des opportunités les plus envisageables.

Il y a des domaines dont il est possible de faire des avancées concrètes, comme par exemple en éducation. Bilbao à expliqué ainsi qu’«il y a consensus entre le mouvement social de l’Euskara, les acteurs sociaux et les syndicaux pour mettre en place un modèle éducatif qui « euskaldunise » les nouvelles générations. Nous pensons qu’il y a des possibilités réelles d’effectuer ce changement nécessaire dans le domaine éducatif, et il peut être mise en œuvre à travers cette stratégie d’accords ».

Pour aller de l’avant, Paul Bilbao pense « qu’il est nécessaire de transposer la synergie qu’il y a eu au niveau social vers le niveau politique et de cette manière, il sera possible de créer de nouveaux modèles de collaboration entre le mouvement social qui travaille en faveur de l’euskara et les institutions ».

Document (en euskara)